Blue Flower

KnfbReader est un logiciel de numérisation et reconnaissance de caractères (OCR) dédié aux déficients visuels. A une époque (pas si lointaine), ce programme sévissait sur certains terminaux Nokia (sous Symbian). Après quelques années de mise en veille, Sensotec (son éditeur) a décidé de le ressusciter pour le plus grand plaisir des personnes aveugles et malvoyantes utilisatrices de VoiceOver sur iPhone. Dans la mesure où jusqu’à présent nous sommes nombreux à avoir été plus ou moins déçus des applications iOS en la matière (sans parler du coût économique induit: CHF 100), on peut légitimement se demander en quoi knfbReader peut changer cette impression ?

L’interface

Bien que l’interface n’arbore pas l’affichage traditionnel initié par Apple au sein de ses applications, elle n’en reste pas moins simple et pratique à l’usage. On découvre ainsi une série de 10 boutons, les uns à la suite des autres que l’on peut explorer via un balayage classique de VoiceOver.

·         Explorateur de fichiers : fenêtre dans laquelle on accède aussi bien aux documents que l’on a enregistrés à partir du terminal que ceux ajoutés via iTunes ;

·         Paramètres ;

·         Flash d’appareil photo : éteint, allumé, automatique… selon l’éclairage de la pièce ;

·         Régler l’inclinaison : si activé, l’iPhone émettra des vibrations dès lors que l’on sort du champ ;

·         Prendre une photo (également accessible via un double-tappe à deux doigts (Magic Tape) ;

·         Rapport de champ de vision : bien pratique pour déterminer si l’on est bien positionné avant d’effectuer la reconnaissance de caractères… ce qui nous évite du même coup des tests inutiles ;

·         Mode lot : numérisation de documents en grand nombre, utile pour un livre par exemple ;

·         Langue de texte ;

·         Type de document ;

·         Mode photo : selon qu’il est en manuel ou automatique, le logiciel peut analyser ta position et effectuer la numérisation quand il juge que les conditions sont réunies pour une reconnaissance optimale.

Utilisation

En théorie, knfbReader est capable d’analyser différents types de documents, des tickets de carte bancaire en passant par des factures, des cartes de restaurants… et il semble qu’en pratique aussi. Le plus difficile pour les tickets de CB étant de les garder dépliés au moment de la numérisation… à l’issue du processus, l’application te propose d’écouter le texte par le biais de la synthèse vocale intégrée au système ou bien de le lire toi-même via la gestuelle classique de VoiceOver. Ici, il convient toutefois de préciser que si tu choisis de le lire avec le lecteur d’écran, tu devras attendre la fin de la reconnaissance de caractère, contrairement à la lecture automatique où l’énonciation du texte est instantanée.

Quant au positionnement à adopter, il est le même que n’importe quel logiciel de numérisation. Pour la part de Kevin d'Edencast, il obtient d’excellents résultats en plaçant tout d’abord l’iPhone au centre de la page en mode portrait, puis en le levant progressivement en s'appuyant sur les coudes jusqu’à la naissance de la poitrine.

Si la reconnaissance te convient, tu peux décider de l’enregistrer. Dans le cas contraire tu peux soit faire reconnaître le texte à nouveau à partir de l’image existante, soit appuyer sur le bouton de retour en vue d’effectuer une nouvelle numérisation. Pour un résultat optimal, veille à disposer d’un bon éclairage, l’utilisation du flash peut également se révéler d’une grande aide dans le cas où la pièce serait trop sombre donc il faut tester différentes configurations avant d’obtenir un résultat probant.

Impressions

A l’instar d’un grand nombre d’entre nous, Kevin nourrissait beaucoup d’espoirs dans l’iPhone et les applications disponibles sur l’App Store, en se disant qu’on pourrait sans peine obtenir une machine à lire à un prix raisonnable (pour les applications en tout cas). Malheureusement, le temps lui a plus ou moins démontré le contraire puisqu’en dehors de TextGrabber, il n’y a véritablement aucune application capable de faire le boulot d’une manière satisfaisante et rapide avec VoiceOver. Nonobstant son prix, TextGrabber l'exaspérait à cause de tout le processus à suivre pour pouvoir lire un texte, sans parler de son incapacité à nous guider dans la prise de photo ! L’autre problème que l’on peut également rencontrer, c’est lorsqu’on a besoin de numériser des fichiers dans lesquels le texte est intégré dans des images (PDF, JPG…), un problème que Kevin n’a jamais réussi à résoudre jusqu’à récemment.

C’est là que knfbReader entre en jeu et, son éditeur l’a bien compris puisqu’il pallie avec brio tous les soucis précédemment cités. Son seul point faible réel, c’est son prix : CHF 100 mais un point faible relatif lorsqu’on connaît le prix auquel il était proposé sur la plateforme Symbian. Au final, c’est à toi de décider s’il en vaut la peine ou non, mais si à la base il est vrai que Kevin ne comptait pas l’acheter, aujourd’hui il pense sincèrement qu'il le ferait, avec le recul. D’ailleurs, il l'a intégré parmi les applications ayant le privilège d’être sur la première page de l’écran d’accueil de son iPhone, tout un symbole !

Note

Ces tests ont été réalisés simultanément sur un iPhone 5S et un iPhone 6, tous deux sous iOS 8 avec la version 1.1 (510) de knfbReader.

Source: www.edencast.fr