Le « GPS européen » Galileo va bientôt pouvoir te localiser à quelques centimètres près

Galileo devrait bientôt devenir beaucoup plus puissant.

Tu ne connais pas Galileo? C’est un système de positionnement par satellite européen qui permet de se passer des données du système américain (GPS).

Plusieurs pays disposent de leur système maison: le Japon a le QZSS, la Chine Beidou-2 et la Russie GLONASS. Le GPS a lui été mis en place entre 1973 et 1995. Même si la flotte de satellites américains est occasionnellement renouvelée et que les ingénieurs continuent de travailler dessus, le GPS est pour le moment moins précis que Galileo lancé en 2016.

Le système européen Galileo est actif depuis 2016, et on apprend dans un communiqué qu’une grosse mise à jour de la flotte satellite est prévue d’ici 2025, avec de nouveaux appareils envoyés en orbite. Pour cette seconde fournée de 12 satellites, l’ESA (l’Agence spatiale européenne) a signé deux contrats pour un total de 1,47 milliard d’euros. Selon l’ESA, cette nouvelle génération devrait permettre d’obtenir des données beaucoup plus précises. On descendra au niveau du décimètre là où le GPS offre pour le moment une précision à l’échelle du mètre.

Cette meilleure précision pourra être bénéfique à diverses échelles : pour le grand public (qui aura accès à une meilleure géolocalisation sur son smartphone), pour les professionnels, le service public (trafic aérien) ou encore pour l’armée. D’après l’ESA, la vitesse d’acquisition du signal sera aussi réduite et il consommera moins d’énergie. Cela devrait permettre d’ouvrir de nouvelles perspectives pour les drones, les objets connectés ou encore les voitures sans conducteurs.

En cas d’urgence, l’ESA annonce aussi « des services améliorés pour la recherche et le sauvetage, y compris des communications bidirectionnelles à la personne en difficulté. » Une nouvelle capacité de communication d’urgence permettra aux autorités d’avertir les utilisateurs dans les régions touchées par des dangers imminents, comme les tsunamis ou les tremblements de terre. Galileo pourra envoyer des avertissements n’importe où sur terre sans passer par les fournisseurs de télécommunications.

Galileo est compatible avec un grand nombre d’iPhone (depuis l’iPhone 6S) et d’iPad. Si tu as un iPhone récent, tu utilises sans doute Galileo quotidiennement car le téléphone choisit automatiquement le réseau le plus précis. La liste des périphériques compatible est disponible sur le site de Galileo.

Source: iGénération