Les réparateurs indépendants vont pouvoir se fournir chez Apple pour réparer les iPhone hors garantie

Apple va faciliter la vie des utilisateurs d’iPhone qui n’ont pas nécessairement d’Apple Store à proximité.

Le constructeur va en effet fournir à des boutiques de réparateurs indépendants, petites et grandes, les mêmes pièces détachées, outils, manuels de réparation et de diagnostic que les réparateurs agréés, Apple Authorized Service Provider, (AASP) pour l’iPhone. Ils auront ainsi tous les éléments nécessaires pour réparer un smartphone hors garantie (pour les réparations couvertes par la garantie, il faudra toujours se rendre chez un AASP ou à l’Apple Store).

Le programme va se lancer aux États-Unis, avec une extension prévue pour d’autres pays. « Nous pensons que les réparations les plus sûres et les plus fiables sont celles assurées par des techniciens formés qui utilisent des pièces d’origine qui ont été correctement conçues et rigoureusement testées », explique Jeff Williams, le patron des opérations.

Les réparateurs indépendants intéressés par le programme peuvent y souscrire gratuitement, mais il leur faudra au moins un technicien certifié Apple qui peut réaliser les réparations. Une fois le sésame en poche, le réparateur recevra les mêmes outils qu’un AASP, au prix d’un AASP.

Apple a expérimenté ce programme auprès de 20 réparateurs indépendants en Amérique du Nord, en Europe et en Asie. Nul doute que le reste du monde sera servi le plus rapidement possible, car c’est surtout en dehors des États-Unis (où le réseau d’Apple Store et d’AASP est le plus dense) que les besoins sont les plus criants. Cela sera bien utile, notamment pour les réparations hors garantie.

Ces dernières années, Apple a assoupli sa politique en la matière. Le constructeur a ainsi amélioré son système d’étalonnage des écrans qui est désormais logiciel. En mars, la rumeur avait aussi annoncé une plus grande souplesse du constructeur en la matière.

Le discours de la Pomme restait toutefois ambiguë, en témoigne le « verrou » qui empêche la fonction État de la batterie de faire son boulot avec une batterie remplacée par un technicien non agréé. Sans oublier le lobbying parfois féroce d’Apple contre le droit à la réparation voulu par plusieurs États américains.

Source: iGénération