Un verrou sur les derniers iPhone contrôle la provenance des batteries

La fonction « État de la batterie » sur iOS semble dépendre d’un verrou qui pousse à se tourner vers des réparateurs agréés en cas de remplacement de sa batterie.

Dit autrement, si tu fais changer ta batterie d’iPhone XR ou XS en dehors du circuit des Apple Store ou des réparateurs sélectionnés par Apple, mais que ce technicien a quand même pu se procurer une batterie d’origine Apple, iOS considéra qu’elle nécessite une intervention. La batterie fonctionnera, iOS ne bridera pas ses performances mais « État de la batterie » conseillera d’aller en SAV.

C’est ce qu’a constaté Justin, le Youtubeur de TheArtofRepair et qu’iFixit a pu confirmer avec ses propres tests. Dans sa vidéo, Justin se procure une batterie Apple pour un iPhone XR et après son installation, l’iPhone fonctionne. Cependant « État de la batterie » prévient qu’il est préférable d’apporter le téléphone en SAV.

« État de la batterie » considère que cette batterie a besoin d’un remplacement

Dans la foulée, le Youtubeur installe une batterie générique. Après un redémarrage, « État de la batterie » retrouve toutes ses facultés et traite le composant comme s’il était d’origine et qu’il avait été installé par un SAV agréé. Pour ces deux batteries, le numéro de série du modèle présent à l’origine dans l’iPhone a été transféré, elles étaient donc identiques sur ce point.

La différence réside dans la présence d’un composant de Texas Instrument qui vérifie l’état de charge et de santé de la batterie. Il n’a rien d’exceptionnel et d’autres qu’Apple l’utilisent. Mais il est capable de proposer un service d’authentification logicielle dont apparemment Apple se sert.

Une batterie générique mais pourtant reconnue par la fonction « État de la batterie »

Justin a détaché de la batterie de son XR ce contrôleur externe et l’a greffé sur la batterie générique. Une opération délicate qui oblige aussi à des manipulations logicielles et qu’il déconseille. Mais au bout du compte, la batterie générique a pris les atours d’une batterie officielle, installée par Apple. Tandis que la batterie Apple dépourvue de cet appendice d’authentification n’a pas été considérée comme pleinement compatible.

Ce comportement serait réservé aux iPhone lancés l’année dernière, qu’ils soient sur iOS 12 ou 13 (un de nos lecteurs avait fait le constat inverse à ce qui est expliqué ici, mais nous n’avions pas pu vérifier son téléphone, lire iOS 13 : les batteries non Apple ne sont plus ignorées par « État de la batterie »).

Apple a lâché du lest quant à la gestion des batteries tierces. Dans les Apple Store, les iPhone pourvus d’un composant générique ou installé par des tiers sont pris en charge depuis février dernier (avec une petite spécificité pour les Apple Store français).

Ici elle opère un distinguo entre des batteries Apple installées par son réseau agréé et des batteries Apple que se sont procurés des tiers qui officient en périphérie de ce circuit.

On peut discuter du bien fondé de la démarche ― après tout, dans les deux cas le composant est supposé être de même qualité ― mais elle répond à une logique de contrôle serré de la part d’Apple, vis-à-vis d’une pièce dont plusieurs incidents ont rappelé que sa manipulation impose la prudence. D’après l’un de nos contacts chez Apple, cette vérification remonte à iOS 10 mais elle ne s’affiche à l’utilisateur qu’à partir d’iOS 11 et depuis les iPhone 8 et X.

Pour aller plus loin, Apple réagit face à l’arnaque des batteries d’iPhone soi-disant

Gonflées.

Source: iGénération