Comment l’accessibilité peut rendre les apps meilleures avec peu d’efforts?

Pour des raisons historiques, l’accessibilité est bien souvent la cinquième roue du carrosse dans les projets d’apps ou de sites web.

Avec l’avènement du mobile, les choses ont bien changé, et ce qui semble être en apparence une contrainte peut s’avérer un formidable atout. Rendre son application accessible est primordial pour les utilisateurs en situation de handicap, mais pas seulement!

Les appareils Apple et l’accessibilité

S’il y a un moyen de donner du sens au métier de développeur, c’est bien au travers de l’accessibilité. Comme l’a très bien dit l’entrepreneur tétraplégique Todd Stabelfeldt lors d’une session de la WWDC 2017, « ce qui est du confort pour certains est de l’autonomie pour d’autres. »

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, rendre une app ou un site web accessible n’est pas une tâche réservée aux grands groupes avec des moyens colossaux. L’environnement Apple est particulièrement bien pourvu pour y parvenir. Ce petit tour d’horizon te donnera les éléments nécessaires pour te permettre, peut-être, de rendre ce monde un tout petit peu meilleur.

L’iPhone a changé bien des vies depuis son arrivée en 2007, et l’accessibilité, qui est au cœur même de sa conception, y a grandement contribué.

Globalement, l’iPhone et les autres produits Apple sont conçus pour couvrir un large éventail de handicaps: vision, audition, mobilité et apprentissage. Et cela ne s’arrête pas aux apps d’Apple. Toutes les apps et tous les sites peuvent en profiter, facilement.

Casse les cases à cocher: deviens inclusif

Depuis des années, on voit des labels et autres recommandations diverses et variées concernant l’accessibilité. On ne rend pas un site ou une app accessible uniquement en le bourrant de mots alternatifs et de combinaisons d’outils. L’accessibilité ne se résume pas à des cases à cocher dans un fichier de pointage.

Un site ou une app n’a pas non plus besoin d’un menu spécial pour être accessible. Le système d’exploitation sait très bien s’en charger. Pour l’anecdote, je me souviens d’un site labellisé « Accessibilité+++ » dont le menu d’accessibilité était inopérant dès lors qu’on activait VoiceOver, le lecteur d’écran d’iOS et macOS indispensable aux personnes aveugles.

Pour rendre une app ou un site accessible, il s’agit en premier lieu de se mettre en situation de handicap et de réaliser des tests avec des personnes directement concernées si possible.

Mais déjà, en activant VoiceOver et en fermant les yeux, on peut se rendre compte de la capacité, ou non, à utiliser une app en étant aveugle. Si on est parfaitement autonome sans regarder l’interface (sans la connaître par cœur), c’est gagné. Rendre une app ou un site accessible ne doit pas être discriminatoire mais inclusif. Le handicap doit pouvoir s’effacer au maximum.

Un design accessible est un design efficace

La première étape de conception d’une app ou d’un site est le design. Un design accessible prendra en considération plusieurs aspects. Ce sont juste quelques réflexes à adopter. En premier lieu, les contrastes doivent être suffisamment prononcés pour ne pas pénaliser les personnes déficientes visuellement. Il existe des dizaines de sites permettant de tester les contrastes. Évidemment, le respect des contrastes doit avoir du sens, mais c’est une bonne base de travail.

Le contenu doit donc être lisible, quel que soit le handicap visuel de l’utilisateur. xScope est un excellent outil pour cela: il permet notamment de tester l’affichage selon plusieurs handicaps visuels. Ainsi, Tu peux voir ton interface telle que perçue par un daltonien ou un presbyte.

Évidemment, le mode sombre doit faire partie du design de ton app ou de ton site, car c’est un bénéfice pour le confort visuel. Ensuite, il faut éviter les marges fixes en bordure d’écran pour les apps. Les développeurs ont accès à des marges variables, optimisées pour l’accessibilité. Cela permet de considérer la taille du texte pour une meilleure lisibilité et pour un confort tactile optimal. Sur le web, des règles similaires existent.

Pour que ton contenu soit facilement lu par une personne ayant une déficience visuelle, il faut également considérer l’adaptation automatique de la taille de texte (Dynamic Type) configurée par l’utilisateur dans les réglages de son appareil. Tu peux facilement accéder à ces classes de texte directement dans Sketch grâce aux ressources mises à disposition par Apple.

Les éléments interactifs doivent se distinguer du reste. Évite de mettre plusieurs couleurs pour représenter le contenu interactif, cela peut être problématique pour différents types de handicap, notamment ceux lié au cerveau de manière générale. Pour une meilleure compréhension et une meilleure interaction, chaque élément interactif (bouton, menu) doit être facilement accessible. Les éléments ne doivent pas se superposer et les zones d’interactions doivent être suffisamment larges et espacées.

Pour que ton interface puisse être bien comprise, chaque écran doit idéalement correspondre à une action, un contexte. Par exemple, l’écran permettant de commander des sushis ne doit pas être le même que celui qui liste les commandes passées. C’est essentiel pour les personnes aveugles qui ne profitent pas des atouts de la perception visuelle, mais aussi pour les personnes ayant une déficience intellectuelle ou des problèmes de concentration.

Dans le même ordre d’idée, afin de rendre ton interface plus compréhensible, les icônes utilisées doivent être explicites et s’appuyer sur des modèles courants. Et, bien sûr, plus tu utilises des composants d’interfaces natifs dans vos apps, plus tu as de chances que ton app soit comprise par ton utilisateur.

Ceci n’est qu’un aperçu des possibilités en matière d’accessibilité pour ce qui est du design. D’autres règles peuvent être mises en place, mais celles-ci te permettront de couvrir une majorité de handicaps.

L’accessibilité est à portée de main des développeurs

Si le design est conçu en respect des règles d’accessibilité, l’intégration côté développement est relativement simple.

Pour la partie app, tous les composants de UIKit, le framework pour créer les interfaces des apps iOS, sont nativement accessibles. C’est encore plus prononcé avec le nouveau framework SwiftUI, qui intègre par défaut la gestion des Dynamic Types. Si tu souhaites affiner les possibilités en matière d’accessibilité, Apple met à disposition tout le nécessaire dans son kit de développement. Tu pourras par exemple personnaliser le texte énoncé par VoiceOver à l’appui sur un bouton ou ajouter l’accessibilité à un composant conçu de A à Z. Xcode contient de nombreux outils permettant de tester l’accessibilité de ton projet, dont l’Accessibility Inspector et l’Environment Overrides. Tout est à portée de main.

Les options d’Environment Overrides, qui permet de modifier les réglages par défaut du simulateur, pour par exemple augmenter le contraste ou réduire la taille de la police.

La cerise sur le gâteau? Si ton app est parfaitement compatible avec VoiceOver pour les personnes aveugles, elle l’est automatiquement pour les personnes tétraplégiques par exemple. Les technologies d’accessibilité sont totalement interopérables. En règle générale, tu profites automatiquement des nouveautés du système d’exploitation sans avoir à mettre à jour le code.

Exploite les possibilités technologiques des apps mobiles

Là encore, il s’agit de bon sens. Quand tu auras passé quelques heures à tester ton app avec VoiceOver, tu comprendras combien il est essentiel de rendre chaque action facilement accessible.

Les raccourcis Siri ont un rôle important à jouer en la matière. Non seulement tu peux offrir un raccourci vers une action spécifique qui peut être ajoutée depuis ton app, mais tu peux également enregistrer les actions de l’utilisateur automatiquement. Elles seront alors suggérées sur son écran verrouillé ou via Spotlight.

Quelques exemples de raccourcis Siri

Concernant Spotlight justement, il est également possible de référencer du contenu de ton app directement dans le moteur de recherche de l’iPhone. Imagine le temps gagné grâce à tous ces outils pour une personne aveugle !

Ce qui profite aux uns profite aux autres

C’est la belle surprise quand on rend une app accessible aux personnes en situation de handicap: les quelques ajustements qui permettent de rendre ton app meilleure pour eux la rendent meilleure pour tous.

Source: iGnénération