Le détecteur de fumée et de monoxyde de carbone Nest Protect, environ CHF 110.-

Cette présentation t’est proposée par un invité sur le site de nos amis d’Oxytude.

« J’ai récemment fais l’acquisition d’un détecteur de fumée connectée, le Nest Protect. Je vous propose une description de cet appareil et surtout de sa très bonne accessibilité.

Présentation

Depuis quelques années, il est obligatoire de posséder un détecteur avertisseur autonome de fumée (DAAf) au sein de notre domicile.

Dans le commerce, vous en trouverez de nombreux modèles très performant. Ces derniers feront très bien le job en cas de souci si vous êtes présent à votre domicile.

Mais que se passerait-il si l’incendie se déclenchait durant votre absence?

Pour remédier à cela, il existe des modèles connectés et je vais vous présenter le nest protect 2ème génération de Google.

Ce dernier détecte les fumées mais aussi une forte teneur en monoxyde de carbone. Son alarme peut se déclencher mais surtout s’arrêter via l’application tout à fait accessible.

Petite cerise sur le gâteau mais qui ne concerne pas les déficients visuels, l’appareil possède un détecteur de présence et déclenche une petite veilleuse à nos passages.

Et bien sûr, si un souci apparaît au sein de notre domicile, l’alarme se déclenche sur l’appareil et l’on reçoit une notification sur nos smartphones.

Déballage

Dans le carton, vous trouverez le détecteur ainsi que tout le nécessaire pour le fixer au plafond. Je passe sur l’état fixation car cette dernière nécessite un bricoleur et probablement un bricoleur voyant.

Le détecteur

Il s’agit d’un appareil d’une vingtaine de centimètres de côté. Il n’est pas vraiment rond et pas vraiment carré. Sur sa tranche, des petites grilles sont présentes. Sur la partie supérieure, un gros bouton unique est présent.

Dans sa partie inférieure, vous trouverez le compartiment à piles. Elles sont au nombre de six et se trouvent bloquées dans leurs intentions de diffuser le courant par une petite languette.

Mise en place

Tout d’abord, il faut télécharger l’application Nest.

Depuis ton iPhone ou ton iPad clique ici

Ceci fais, il est nécessaire de s’y connecter. Deux choix possibles, soit par Google soit par un compte nest.

Je n’ai pas trouvé le moyen de créer un compte nest par l’application, mais personnellement, je me suis connecté via mon compte Google, le même qui gère mes autres appareils Google au sein de mon domicile.

Les applications, que ce soit celle pour iOS ou celle pour Android sont très accessibles. Vous pouvez enchainer les étapes très facilement.

Une étape vous demande de mettre en route le nest protect. Pour cela, vous devez retirer la languette des piles. Faites attention, mes piles n’étaient pas forcément dans le bon sens. Facile à savoir, un ressort à l’intérieur doit recevoir le côté négatif de la pile (la partie plate du cylindre).

Une fois les piles en place, l’appareil se met à vous parler.

Pour répondre aux questions, il faut appuyer sur le fameux gros bouton rond sur le dessus de l’appareil. Pour les voyants, ce bouton est entouré par une lumière circulaire qui change de couleur (rouge ou bleue selon les cas) Vous choisissez la langue et lancez les tests.

Ceci fais, on continue les différentes étapes d’installation de l’appareil comme le réglage du réseau wifi.

Il vous demande de choisir la pièce ou l’appareil se trouve. En effet, il possède un mode “cuisine” permettant de différencier la vapeur d’eau de la fumée. On vous demande ensuite de fixer l’appareil au plafond du lieu choisi.

Et pour finir, une nouvelle phase de test s’effectuera pour vérifier si tout est ok (connexion au wifi essentiellement)

Au fil du temps

Cela fait déjà plusieurs mois que j’ai installé ce produit et un jour, j’ai reçu une notification comme quoi il venait d’effectuer ses tests. Heureusement que ce jour-là, personne n’était présent. Mais comme la synthèse vocale prévient à l’avance ainsi que les notifications, la surprise est limitée.

À l’usage

Un dimanche, la fumée de la cuisine a déclenché une alerte. Une sonnerie suivi d’une voix nous a prévenu d’une détection de fumée au sein de la cuisine. Ce n’était pas l’alarme mais plutôt une petite sonnerie nous prévenant de l’arrivée imminente d’une vraie alerte. Le simple fait de déclencher la hotte aspirante a suffi à calmer les ardeurs de notre gardien.

Une trentaine de secondes après, une nouvelle voix nous informe que la fumée se dissipait et que l’alerte était annulée. Tout cela était aussi présent via des notifications sur le Smartphone.

Verdict

Prévention des incendies et du monoxyde de carbone;

Alerte efficace sur le smartphone;

Possibilité de désactiver l’alarme via le smartphone;

Veilleuse déclenchée au passage durant la nuit;

Bonne autonomie;

Bonne accessibilité via les applications.

Pour toutes ces raisons, je ne regrette absolument pas cet achat. Et cela malgré le prix bien plus important qu’un appareil classique.

Source: Oxytude